capture


capture

capture [ kaptyr ] n. f.
• 1406; lat. captura, de capere « prendre »
1Action de capturer. prise, saisie. La capture d'un navire. Capture d'un criminel. arrestation.
2Ce qui est capturé. butin, prise, trophée (cf. Coup de filet). Une belle capture.
3Phys. Acquisition d'une particule par un noyau atomique. Capture électronique.

capture nom féminin (latin captura) Action de capturer ; fait d'être capturé : La capture d'un malfaiteur. Ce qui est capturé : Une belle capture. Satellisation d'un astre autour d'un autre de masse plus importante, sous l'effet de l'attraction gravitationnelle de ce dernier. Saisie opérée par la douane. Détournement d'une section d'un cours d'eau par une artère voisine, résultant du recul de la tête d'un cours d'eau conquérant ou du déversement d'un cours d'eau dans un bassin adjacent par exhaussement de son lit. ● capture (synonymes) nom féminin (latin captura) Action de capturer ; fait d'être capturé
Synonymes :
Ce qui est capturé
Synonymes :

capture
n. f.
d1./d Fait de capturer. La capture d'un animal, d'un criminel.
|| PHYS Capture d'une particule, par le noyau d'un atome.
|| GEOGR Capture d'un cours d'eau par un autre: détournement naturel du premier vers le lit du second.
d2./d Ce qui a été pris.

⇒CAPTURE, subst. fém.
A.— 1. [L'aut. de l'action désigne un brigand, un soldat, un chasseur ou un pêcheur; le compl. désigne une pers. ou une chose] Action de s'emparer sous la contrainte et avec des moyens généralement violents. Capture (...) rare de documents importants (JOFFRE, Mémoires, t. 2, 1931, p. 383).
P. méton. Personne, animal, objet pris, conquis. Grand oiseau de proie (...) sans capture (BLOY, La Femme pauvre, 1897, p. 92).
P. anal.
GÉOGR. Phénomène naturel selon lequel une rivière change de cours et se jette dans une autre rivière comme si elle était prise par elle (cf. capter A 1 c).
Rem. Attesté ds Lar. encyclop., QUILLET 1965, Lar. Lang. fr.
PHYS. NUCL. Intégration d'une particule dans un système nucléaire ou atomique. Capture d'un neutron par un noyau (Hist. gén. des sc., t. 3, vol. 2, 1964, p. 349).
2. [L'aut. de l'action est une autorité officielle]
a) JUST. Action d'arrêter une personne pour un délit criminel ou politique, sur ordre de la justice; personne ainsi arrêtée. Précieuse capture. Il y avait dans cette capture quelque chose de plus important que l'arrestation d'un simple forçat (BALZAC, Le Père Goriot, 1835, p. 211).
b) DOUANES. Action de saisir des marchandises de contrebande.
c) MAR. Saisie d'un navire de commerce, ennemi ou neutre en infraction, en temps de guerre; bâtiment saisi :
1. Pendant la guerre d'Espagne, ce Rodriguez (...) eut un navire (...) capturé dans le golfe de Gascogne (...). (...) l'officier d'administration conclut à la validité de la capture, sans en référer au Conseil des prises.
ZOLA, Son Excellence E. Rougon, 1876, p. 19.
B.— Au fig.
1. Action de gagner, de séduire avec force ou par surprise un homme, une femme; personne gagnée du point de vue sentimental, ou acquise à des idées. [Brentano] une proie facile pour celles qui ont le goût de la capture (BÉGUIN, L'Âme romantique et le rêve, 1939, p. 271).
2. Action de saisir quelque chose avec vivacité par l'intelligence, par le sens esthétique, de manière à l'introduire dans une œuvre; ce qui est ainsi saisi, représenté :
2. ... la poésie de Chénier a transporté dans la poésie française ce que les livres nous font imaginer de plus grec, et même de plus athénien (...) la musique des êtres (...) la capture de mouvements, de figures, de scènes, d'humanité...
THIBAUDET, Hist. de la litt. fr. de 1789 à nos jours, 1936, p. 73.
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. 1406 « prise de butin » (FREVILLE, Commerce marit. de Rouen, 2, 282 [référence donnée par QUEM.] ds DELB. Rec. d'apr. DG); 1787 « saisie d'un navire ennemi » (FÉR. Crit.); 2. XVIe s. « arrestation par ordre de justice » (PITHOU, 37 ds LITTRÉ : Un inquisiteur de la foy n'a capture ou arrest en ce royaume, sinon par l'ayde et autorité du bras seculier); 3. 1740 « saisie opérée par la douane » (Ac.); 4. 1873, 11 mai « action de capter une vapeur, un gaz » (Journal Officiel, p. 3048, 2e col. ds LITTRÉ). Empr. au lat. captura « action de prendre » spéc. « des poissons », Pline ds TLL s.v., 380, 66; « prise de corps » seulement en lat. médiév. ann. 1064-65, Const. I, n° 387 ds NIERM. Fréq. abs. littér. :132.

capture [kaptyʀ] n. f.
ÉTYM. 1406, « prise de butin »; lat. captura, de capere « prendre ». → Captif.
1 Action de capturer (un être vivant). || La capture d'un criminel. Arrestation (cf. Un beau coup de filet).La capture d'un oiseau, d'un animal sauvage.
1 La capture du coupable, toujours imminente d'ailleurs, n'était pas encore effectuée, mais on tenait toutes les issues du parc. Une évasion était impossible.
M. Leblanc, l'Aiguille creuse, p. 42.
Par métaphore. Action de gagner, de séduire (une personne).
2 Action de saisir (qqch.). || « Capture (…) de documents importants » (Joffre, in T. L. F.).
(1787). Mar. Prise d'un navire ennemi. || Surcouf a effectué de nombreuses captures.
(1740). Saisie de marchandises (de contrebande…) opérée par le service des douanes.
2 C'est que ce Detcharry est resté fameux à Erribiague, pour ses ruses, ses embuscades, ses captures de marchandises de contrebande.
Loti, Ramuntcho, XV, p. 135 (1897).
3 Par métonymie. Ce qui constitue la prise. Butin, prise, trophée. || Une belle capture.
4 Géogr. || Capture d'une rivière : phénomène naturel selon lequel une rivière change de cours pour se développer dans une autre rivière.
5 Phys. Phénomène par lequel une particule s'intègre à un système atomique ou nucléaire. || Capture d'un neutron par un noyau.Capture multiple, dans laquelle un noyau acquiert, simultanément ou successivement, plusieurs neutrons.
DÉR. Capturer.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Capture — can refer to a number of things aside from its usual :* In abstract strategy games (such as taekwondo), the process of eliminating or immobilising an opponent s game piece. * In radio, FM capture is a phenomenon of frequency modulation. In media …   Wikipedia

  • capture — cap‧ture [ˈkæptʆə ǁ ər] verb [transitive] 1. COMMERCE to get something that previously belonged to one of your competitors: • Japanese firms have captured over 60% of the electronics market. 2. COMPUTING to put something such as information or a… …   Financial and business terms

  • Capture — Cap ture, v. t. [imp. & p. p. {Captured}; p. pr. & vb. n. {Capturing}.] 1. To seize or take possession of by force, surprise, or stratagem; to overcome and hold; to secure by effort. [1913 Webster] 2. to record or make a lasting representation of …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Capture Go — is a simplified variation of the Go board game established primarily as an introduction to the rules and concepts of Go. Known also as The Capture Game, First Capture Go, and Atari Go, it was first introduced by Yasuda Yasutoshi, an 8 dan… …   Wikipedia

  • capture — I verb apprehend, arrest, capere, carry away, catch, comprehendere, confine, hold captive, hold in captivity, immure, impress, imprison, incarcerate, jail, lock up, make an arrest, make prisoner, net, repress, restrain, restrict, seize, subdue,… …   Law dictionary

  • Capture — Cap ture, n. [L. capture, fr. caper to take: cf. F. capture. See {Caitiff}, and cf. {aptive}.] [1913 Webster] 1. The act of seizing by force, or getting possession of by superior power or by stratagem; as, the capture of an enemy, a vessel, or a… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Capture — bezeichnet: Motion Capture, Computerlesetechnik für menschliche Bewegungen Adobe Capture, Konvertierungswerkzeug von Grafik zu PDF Capture/Compare Einheit, Rechnerbaustein Siehe auch: Kaptur …   Deutsch Wikipedia

  • capture — CAPTURE. s. f. Prise au corps. Il ne se dit guère que d Un homme arrêté pour dettes, ou pour crime, par ordre de Justice. Ce sergent a fait deux captures ce matin. On a pris un fameux voleur, c est une belle capture. [b]f♛/b] On le dit… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • capture — [kap′chər] n. [Fr < L captura < captus: see CAPTIVE] 1. a taking or being taken by force, surprise, or skill, as enemy troops, an opponent s piece in chess, etc. 2. that which is thus taken or seized; specif., a prize or booty in war 3. the …   English World dictionary

  • capture — (n.) 1540s, from M.Fr. capture a taking, from L. captura a taking (especially of animals), from captus (see CAPTIVE (Cf. captive)). The verb is 1795; in chess, checkers, etc., 1820. Related: Captured; capturing …   Etymology dictionary


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.